Tuer n'est pas assassiner : bref traité sur la légitimité de tuer un tyran, conformément à l'opinion des plus illustres auteurs antiques

À propos

En 1653, après avoir écrasé rivaux et insurrections, Oliver Cromwell dissout le Parlement et prend le titre de Lord Protecteur de la République. Dans cette Angleterre révolutionnaire, un homme appelle ouvertement au meurtre du tyran.
C'est en 1657, suite à une tentative d'assassinat ratée contre Cromwell, qu'Edward Sexby publie sous pseudonyme Tuer n'est pas assassiner. En trois points, il développe une argumentation impitoyable : Cromwell est-il un tyran ? Est-il légitime de tuer un tyran ?
Enfin, ce meurtre serait-il utile à la République ?
Au fil de l'histoire et des luttes politiques, Tuer n'est pas assassiner fut réédité à de nombreuses reprises. Il est ainsi devenu l'une des plus fameuses critiques de la domination, dans la lignée de Machiavel et La Boétie.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Edward Sexby

  • Éditeur

    Allia

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    19/01/2024

  • Collection

    Petite Collection

  • EAN

    9791030418095

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    78 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Edward Sexby

  • Naissance : 1-1-1616
  • Age : 408 ans
  • Pays : Royaume Uni
  • Langue : Anglais

Edward Sexby, né en 1616 à Suffolk et mort en 1658, était un soldat de l'armée
anglaise. Il appartenait aux niveleurs, un groupe révolutionnaire qui durant la guerre civile
anglaise demandait l'égalité des droits et la souveraineté du peuple. Surnommé l'OiseauTempête, il fut arrêté par Cromwell après la parution de son pamphlet Killing no murder et
mourut dans la Tour de Londres.

empty