Herbier de prison (1915 - 1918) (préface Muriel Pic ; traduction conjointe Gilbert Badia, Irène Petit, Muriel Pic)

Traduit de l'ALLEMAND par CLAUDIE WEILL

À propos

Quoi de plus iconoclaste qu'un herbier composé entre quatre murs, sans l'étendue de la nature ? Comme une contradiction dans les termes. L'herbier de prison de Rosa Luxemburg est une archive sans équivalent. Troublante et attachante, sa fragilité et son histoire en font un témoignage de résistance et d'évasion, une fabrique de formes et de joie, un document sur le sentiment politique de la nature, fondement de toute écologie.
Composé de sept cahiers datés d'avril 1915 à octobre 1918, l'herbier a pu être réalisé par la révolutionnaire emprisonnée grâce à l'amitié sans faille de quelques femmes, ses amies intimes dont la féministe Clara Zetkin. Au-delà des quelques fleurs et mauvaises herbes de la cour de la prison que Rosa glane lorsqu'elle sort sous surveillance, ce sont ses proches qui lui envoyèrent par lettres des spécimens séchés ou des bouquets fleurs fraîches qu'elle-même pressait. Aux planches de l'herbier répondent ainsi tout une correspondance où il est question de botanique, de nature, de romantisme allemand, d'amour de toutes créatures, et cela, « en dépit de l'humanité ». Rosa Luxemburg ne cesse d'encourager ses proches à garder leur joie de vivre et leur gaieté alors que les nuages qu'elle entraperçoit par une fenêtre à barreaux se chargent des couleurs de la guerre et de l'acier.
L'herbier et le rossignol est constitué de 133 planches botaniques accompagnées de la traduction des légendes manuscrites de celles-ci. Cet ouvrage recueille également une soixantaine de lettres, dans lesquelles la révolutionnaire évoque sa passion pour les plantes, ainsi que pour les animaux. Des documents inédits en français complètent le volume, notamment un journal où Rosa Luxemburg consigne les faits et gestes de sa vie d'incarcérée. De part sa richesse, cette édition est complètement originale et n'a pas d'égale ni en allemand ni en polonais


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Art épistolaire, Correspondance, Discours


  • Auteur(s)

    Rosa Luxemburg

  • Traducteur

    CLAUDIE WEILL

  • Éditeur

    Heros Limite

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    03/11/2023

  • EAN

    9782889550906

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    360 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    554 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Rosa Luxemburg

Rosa Luxemburg (1870-1919) est née à Zamosc (Pologne) au sein d'une famille de commerçants juifs. Elle fait ses études à Varsovie mais est contrainte à l'exil en Suisse en raison de ses liens avec les mouvements socialistes révolutionnaires. En 1898, elle s'installe en Allemagne. Lors de la révolution russe de 1905, elle regagne clandestinement la Pologne où elle organise la propagande révolutionnaire. Arrêtée puis libérée, elle revient en Allemagne où elle écrit son ouvrage majeur : L'accumulation du capital. Durant la Première Guerre mondiale, son engagement pacifiste lui vaut d'être incarcérée presque sans discontinuité jusqu'en 1918. A sa libération, elle participe à la création du parti communiste allemand et à l'insurrection spartakiste de janvier 1919 à Berlin. Au lendemain de la répression sanglante, elle est de nouveau arrêtée. Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg est assassinée.

empty