Archéologie de la violence ; la guerre dans les sociétés primitives

À propos

Pierre Clastres s'oppose aux interprétations structuralistes et marxistes de la guerre dans les sociétés amazoniennes. Selon lui, la guerre entre tribus est une façon de repousser la fusion politique, et donc empêcher la menace d'une délégation de pouvoir menant aux dérives intrinsèquement liées à la trop grande taille d'une société. Les sociétés « primitives » refusent la différenciation économique et politique en interdisant le surplus matériel et l'inégalité sociale. T out en rendant hommage à Hobbes et à sa théorie de « l'état de nature », Clastres nuance ce constat. La guerre et l'institution étatique, posées dans une relation d'exclusion, chacune impliquant la négation de l'autre, se conditionnent donc mutuellement. Un livre essentiel sur la violence.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Anthropologie


  • Auteur(s)

    Pierre Clastres

  • Éditeur

    Editions De L'Aube

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    02/06/2016

  • Collection

    L'aube Essais

  • EAN

    9782815914901

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    92 g

  • Support principal

    Poche

Pierre Clastres

Pierre Clastres, ethnologue de renom, passe plusieurs années parmi les différentes tribus indiennes du Paraguay. A son retour, il est chargé de recherches au C.N.R.S et membre du laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France, dirigé par Claude Lévi-Strauss. Il est mort accidentellement en 1977.

empty