À propos

Depuis la fin du XIXe siècle, la famille soutient (idéalement) le développement personnel de chacun de ses membres, tout en contribuant à la reproduction des inégalités sociales. Dans cette 7e édition actualisée, ce long processus est schématisé en trois étapes :
- Jusqu'aux années 1960, la famille moderne un s'est imposée avec le mariage amoureux, une grande division du travail entre les sexes, le repli sur le bonheur familial, et le soutien de l'État-providence.
- À partir des années 1960, la famille moderne deux est apparue, avec le droit au divorce, la reconnaissance de nouvelles formes familiales, l'individualisation croissante de la femme et de l'enfant, ainsi que le maintien de la domination masculine visible dans les violences conjugales et du primat de l'engagement professionnel des hommes.
- Depuis le XXIe siècle, naissent des familles modernes trois, caractérisées par une critique du couple hétérosexuel, une déconnexion entre vie conjugale et vie parentale, une ouverture à de nouveaux membres (amis, animaux familiers).


Sommaire

De la « famille conjugale » à la « famille moderne 2 ».
Trois traits de la famille moderne.
Le compromis de « la famille conjugale ».
Une deuxième étape de la famille moderne.
La famille moderne a une histoire.

La première tension : entre personnalisation et « socialisation ».
Le prénom : personnel et distinctif.
Les charmes et les dangers du repli de la famille conjugale sur elle-même.
Le choix du conjoint, personnel et toujours social.

La deuxième tension : entre privatisation et normalisation.
L'amour et la vie conjugale.
La fin du monopole du mariage.
Le changement des normes familiales.

La troisième tension : entre la fragilité et ancrage.
La fragilisation de la famille moderne 2.
Le coût de la séparation conjugale.
Le maintien d'un ancrage familial dans l'identité personnelle.

La quatrième tension : entre reproduction sociale et construction de l'identité personnelle.
La contribution à la reproduction sociale.
La reconnaissance de l'identité personnelle.
Entre la reproduction de la famille et la production de soi.

La cinquième tension : entre construction d'un monde commun et processus d'individualisation.
Entre revendication de l'indépendance et construction d'un monde commun conjugal.
Entre processus d'individualisation de la femme et construction d'un monde commun.

Conclusion : Les conditions de la reconnaissance assurée par la famille.
Reconnaissance et légitimité.
Reconnaissance et mépris.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    François de Singly

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    15/02/2023

  • Collection

    128 Sociologie

  • EAN

    9782200626860

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    130 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty