Des petites bestioles indispensables

  • les papillons

    Barcella

    « Ce bruissement céleste qui jadis m'enchantait s'était cousu les lèvres en plein mois de juillet sous un soleil de plomb. Plus un battement d'ailes, plus une mélopée [...] Il était quinze heures trente ce dimanche onze juillet, et j'avais vingt-sept ans, l'âge où les étoiles meurent. » Rêveur déchu du 21e siècle, Alexandrin a perdu ses papillons.
    Vous savez, ceux qui virevoltent au creux de nos ventres endormis lorsqu'on tombe amoureux. Ceux dont le doux bruissement nous émerveille.

    Au détour d'un hasard, la jeune Marie croisera sa route et l'aidera à renaître.

    Mais Marie porte en elle un silencieux fardeau avec lequel il devra composer avant de réentendre ce doux murmure.

    Contraints de se cacher, bravant les interdits, nos amoureux se dessineront un monde à part. Jusqu'à ce que...


    Avec Les Papillons, son premier roman, Barcella nous offre un récit traversé par le conte, à la lisière de l'onirisme. Un univers à la fois poétique, sensible et malicieux. Des personnages symboliques et singuliers comme autant de petits cailloux placés sur nos routes pour que renaisse une ode oubliée.

  • le vallon des lucioles

    Isla Morley

    • Seuil
    • 4 Mars 2021

    1937, Kentucky. Clay Havens et Ulys Massey, deux jeunes photographe et journaliste, sont envoyés dans le cadre du New Deal réaliser un reportage sur un coin reculé des Appalaches.

    Dès leur arrivée, les habitants du village les mettent en garde sur une étrange famille qui vit au coeur de la forêt. Il n'en faut pas plus pour qu'ils partent à leur rencontre, dans l'espoir de trouver un sujet passionnant. Ce qu'ils découvrent va transformer à jamais la vie de Clay et stupéfier le pays entier. À travers l'objectif de son appareil, se dévoile une jeune femme splendide, Jubilee Buford, dont la peau teintée d'un bleu prononcé le fascine et le bouleverse.

    Leur histoire sera émaillée de passion, de violence, de discorde dans une société américaine en proie au racisme et aux préjugés.

    Inspiré par un fait réel, ce roman est une bouleversante histoire d'amour et un hymne à la différence.

  • La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Le récit qui porte ce titre est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits ; les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est l'histoire, «excessivement répugnante», dit l'auteur, d'un homme qui se réveille changé en cancrelat. Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qui se déroule dans une famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer de l'oppression du cauchemar.

  • Février 1985, Tokyo, une jeune femme court dans les rues, un bébé dans les bras, qu'elle vient de kidnapper, sans préméditation. Elle court, l'enfant ne pleure pas, la scène n'est pas alarmante, une mère semble en retard quelque part dans la ville. Deux années de cavale s'ouvrent ce jour-là, deux années de fuite et d'effacement. Une relation fascinante entre une femme et un bébé que la peur et l'instabilité ne fragilisent pas.

  • >Bernard Werber Les Fourmis Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destruc- trices.
    Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.
    A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infra- terrestres», au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
    Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

    LA SAGA DES FOURMIS :

    Les Fourmis Le Jour des fourmis La Révolution des fourmis

  • Yves-Élie Laurent nous accueille dans sa vallée nichée au coeur des Cévennes, où les abeilles prospèrent à l'heure même où elles sont décimées partout ailleurs. Cet apiculteur poète raconte l'élevage, la biologie et l'éthologie des abeilles noires, cette espèce ancienne, frugale et vivace capable de traverser les plus âpres bouleversements climatiques depuis des millénaires. Ce faisant, il nous propose une réflexion poétique sur notre rapport au monde sauvage qui nous entoure.

  • Arnaud Ville explore en images tous les recoins du jardin et part à la rencontre de leurs habitants : les insectes. Menacés par nos pollutions, ils sont pourtant l'un des garants de la biodiversité qu'il est urgent de protéger. Ils sont aussi de véritables jardiniers invisibles et de précieux alliés pour celui qui souhaite faire de son jardin un lieu vivant exempt de toute chimie. Sous la plume d'Arnaud Ville on apprend à connaître ces petits hôtes et à faire de nos jardins des lieux d'accueil qui deviennent le théâtre d'aventures épiques, rendant ces insectes absolument irrésistibles.

  • L'abeille est notre amie la plus loyale. Cette créature énigmatique occupe un rôle-clé dans notre écosystème. Sans elle, le monde ne tournerait pas rond... Et pourtant, elle est cruellement menacée ! C'est ce paradoxe que souligne ce livre indispensable.

    Saviez-vous qu'une reine peut pondre jusqu'à 2 000 oeufs par jour ? Qu'on compte environ 25 000 espèces d'abeilles dans le monde ? Et que la plupart d'entre elles ne produisent pas de miel ? Alison Benjamin et Brian McCallum, experts passionnés, partagent leur émerveillement pour la vie des abeilles, miracles de la nature, aussi précieuses que mystérieuses.

    Ainsi, ils s'appuient sur de nombreuses illustrations pour décrire avec pédagogie la complexité de leur comportement, le rôle qu'elles jouent dans l'environnement, leurs relations avec les hommes à travers l'histoire, les menaces auxquelles elles sont exposées et ce que nous pouvons faire pour les protéger.

    L'abeille, la meilleure amie de l'homme !

    Préface de Catherine Ballot-Flurin, pionnière de l'apiculture bio.

  • C'est un fait scientifique désormais avéré : 80 % des insectes ont disparu en 30 ans. Si les naturalistes s'en alarment depuis plusieurs dizaines d'années, il était difficile jusqu'il y a peu de trouver des éléments scientifiques fiables car les études quantitatives sur les populations d'insectes communs manquaient. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

  • Pour chaque être humain sur terre, on compte deux cents millions d'insectes. Pourtant d'ici un siècle, ils pourraient tous disparaître, entraînant un effondrement catastrophique de tous les écosystèmes naturels. Sans les insectes, les humains et les animaux mourront car ils sont tout simplement les rouages qui font tourner le monde.
    Indispensables à notre vie, les insectes sont partout : dans la forêt, les prés, les ruisseaux et les parcs. On les trouve aussi bien à six mille mètres d'altitude que dans les grottes les plus profondes, en passant par les fonts baptismaux, nos ordinateurs ou les naseaux des morses...
    Les insectes ont une morphologie tout à fait différente de la nôtre : leur squelette est sur le corps, telle une armure. Ils peuvent avoir des oreilles sur les genoux, des yeux sur le pénis et la langue sous le pied. Même avec un cerveau de la taille d'une graine de sésame, ils sont capables de reconnaître des visages. En outre, ils ont une faculté à se reproduire et d'incroyables capacités d'adaptation, qui malheureusement aujourd'hui, ne leur permettent pas d'assurer leur survie.
    Anne Sverdrup-Thygeson, scientifique et spécialiste des insectes, nous entraîne dans leur monde fascinant pour comprendre leurs comportements et le rôle essentiel qu'ils jouent dans la préservation de notre écosystème.

  • l'oasis

    Simon Hureau

    • Dargaud
    • 12 Juin 2020

    Quelque part entre les "Souvenirs entomologiques" de Jean-Henri Fabre et l'émission « Silence, ça pousse » sur France 5, Simon Hureau raconte par le menu comment il a peu à peu redonné vie à son jardin abandonné à la friche par son ancien propriétaire. Sans connaissances particulières sur le sujet, l'auteur, avec beaucoup de recherches, de passion et d'huile de coude, parvient à recréer à partir d'un no-man's land une véritable oasis de biodiversité, et témoigne ainsi des capacités de résilience de la nature, pour peu qu'on lui file un coup de main. Un livre d'autodidacte érudit, passionné et passionnant.

  • En 9 histoires, les inépuisables bêtises du frère et de la soeur, duo infernal. Tom-Tom ne parvient pas à faire son devoir sur les poux, et Monsieur Dubouchon décide de lui venir en aide... Histoires initialement parues dans le journal J'aime lire.

  • «?Soyez sages! Maman a un petit cafard qui la fatigue?!?»?:?les mots de Papa résonnent dans la tête du petit garçon qui s'interroge sur la tristesse de sa mère. Il sollicite son entourage et chacun lui donne sa vision du cafard. Aucune explication ne semble réellement convenir... Finalement, il ne voit qu'une solution?:?le combattre. Le mode «?mission secrète?» est activé et le petit garçon se transforme en chevalier courageux prêt à affronter le terrible insecte?!

  • Et si une bande de fourmis venait perturber la mécanique bien huilée d'une histoire ? Rien de plus agaçant ! Alors ni une ni deux, le lecteur est sollicité pour les chasser : il faut souffler dessus, pencher le livre, claquer les pages. Or à force de secouer le livre, l'histoire s'en trouve toute chamboulée... Un album interactif plein d'humour.

empty